Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Virée oncologique

"C'est un cancer." Tout commence par cette petite phrase.

"PETITE MAMIE"

Publié le 10 Février 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

"PETITE MAMIE"

J'ai mal partout. Mon corps me fait mal. Mes muscles me font mal. Mes os me font mal.

Chaque geste est douloureux. Chaque pas me rappelle que mon corps est meurtri.

Mon corps est lourd, me tiraille de toute part.

Est ce le fait de ne plus avoir du tout d'activité physique, moi qui était "avant" hyper sportive ?

Est ce l'action des traitements qui agissent comme un poison - médecine à l'intérieur de moi, qui asphyxient mes muscles ?

Je n'en sais trop rien.

On dit qu'il faut pratiquer une activité physique, qu'il ne faut pas se laisser aller, qu'il faut être courageux, s'obliger à.... moi aussi, "avant", je parlais comme ca...

Mais pas évident lorsque la fatigue, l'épuisement est là. Lorsque le moindre pas recquiert une énergie incommensurable...

Je ressemble à ces petites mamies que je croise parfois, dont chacun des gestes est calculé pour fournir le moins d'effort possible, qui vont lentement, très lentement, comme si elles étaient lestées de poids .

Promis, je ne râlerai plus après elles, après leur lenteur.

commentaires

EXPERIENCE

Publié le 9 Février 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

EXPERIENCE

Un cancer comme une expérience à vivre.

Une plongée dans un monde parallèle, hors du temps, hors de la vie.

Un monde avec ses codes, ses règles, ses machine, ses outils, son vocabulaire, sa population, ses moeurs...

Avant, il y a eu la tuberculose et ses sanas. Aujourd'hui, il y a le cancer et ses oncopoles, sa chimio, ses radiothérapies et ses malades, blafards et chauves, qui déambulent dans les couloirs avec leur pied à perf.

Un cancer comme une expérience à vivre, métaphysique. Avec ses interrogations sur la vie, la mort, la souffrance. Y aurait on réfléchi autant s'il n' y avait pas eu la maladie ? J'en doute fort.

Un cancer comme une expérience, qui vaut tous les romans, toutes les études que l'on peut trouver sur le sujet. Rien ne vaut de vivre les choses pour les comprendre vraiment.

Un cancer comme une expérience, à une seule et unique condition : s'en sortir.

commentaires

FATALISME

Publié le 9 Février 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

Mon père a déclaré un cancer à 48 ans, mon âge aujourd'hui.

Il est mort trois ans plus tard.

Cette introduction se suffit à elle même. Elle ne nécessite pas de développement tant elle sous entend des tas et des tas de choses.

Bien évidemment, certains ne manqueront pas de sortir les propos basiques sur le "cancer symptôme", l'analyse psychologique basique que la vox populi aime à distiller lors des repas de famille..."tout a un sens. Ce n'est pas un hasard. Ce cancer signifie quelque chose...", comme s'il y avait une explication à tout, comme s'il fallait tout justifier, jusqu'à même culpabiliser le malade lui même. Après tout, le cancéreux ne serait il pas responsable de sa maladie ?

Dans mon cas, c'est certain. J'avais la trouille d'aller voir un médecin, justement parce que le cancer de mon père était en moi. Le cancer m'a rattrapé.

Rien à rajouter.

commentaires

NON, JE NE POURRAI PAS...

Publié le 5 Février 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

NON, JE NE POURRAI PAS...

Non, je ne pourrai pas recommencer tout ca. Les traitements, l'épuisement, les nausées, les vomissements...le désespoir...

Non, je ne pourrai pas reprendre cette spirale.

D'autant plus que si la maladie revient, il n'y aura plus cet espoir qui m'a fait tenir. Cet espoir du novice, "de la première fois"...."Moi, c'est pas pareil ; moi, c'est pas comme les autres ; moi, je vais m'en sortir..."

Non, si la maladie revient, je n'aurai ni la force ni le courage de recommencer tout ca....

commentaires

LACHETE

Publié le 4 Février 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

Une dame qui faisait la chimio avec moi, m'a laissé un message, pour demander de mes nouvelles, pour faire une virée.

Je ne réponds pas.

Pas envie de recotoyer ce monde de la maladie.

Pas envie de parler de la maladie.

Désir, besoin de couper avec tout ca.

Pourtant, elle était sympa, énergique...trop énergique, de ces personnes qui font tout pour que la maladie ne les atteigne pas, de ces personnes fortes qui combattent, qui luttent contre le mal. De ces personnes que l'on admire pour leur courage...

Qu'est elle devenue ? Où en est elle aujourd'hui ? Est elle en vie ? En rémission ? En traitement ?

commentaires

JUSTE UN SOUVENIR...

Publié le 4 Février 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

Je me souviens de ces pensées...

Se rendre compte que si je pars, la vie continuera sans moi.

La famille, les amis poursuivront leur route, réaliseront leur projet, en pensant parfois à moi.

Ils évoqueront ma personne lors de conversations...."Et la pauvre..."

Je serai juste devenu un souvenir...

commentaires

GROSSE FATIGUE

Publié le 20 Janvier 2016 par Sophie

GROSSE FATIGUE

Fatiguée, exténuée....

Y a t il un autre mot, plus fort pour exprimer cette intense fatigue ?

Cette incapacité totale à faire quoi que ce soit dans la vie quotidienne : marcher, parler, lire, se laver, manger, écouter, converser, regarder la télé, écouter de la musique, répondre au téléphone, écrire, faire la cuisine, sortir les poubelles, mettre une machine en route, aller chercher le courrier, passer l'aspirateur...

commentaires

FAUT PAS LÂCHER !

Publié le 20 Janvier 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

FAUT PAS LÂCHER !

Je me souviens des séances de radiothérapie...

L'attente dans la petite salle. Trop fatiguée pour pouvoir lire les magazines people qui traînent.

"Bonjour Madame."

Le personnel est gentil, attentionné, empli d'empathie.

"Comment ca va aujourd'hui ? Mieux qu'hier ? La fatigue ? ..."

Elles sont les rares personnes à qui je dis la "vérité" sur mon état. Les nausées, l'épuisement, la nourriture...Elles me sourient d'un sourire doux, m'encouragent. "Faut pas lâcher !!!"

Elles font partie désormais de mon intimité. Connaissent cette partie de mon corps tatouée, épuisée, meurtrie...

Je m'allonge sur la table. Cale mes pieds. Et j'attends que la machine se mette en marche, tourne au dessus de moi. Au bout de quelques jours, je connais par coeur son cheminement, ses rotations. Quelques minutes seulement.

-" C'est fini. Doucement en vous levant....A demain...."

commentaires

PETITS MATINS

Publié le 20 Janvier 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

PETITS MATINS

Je me souviens...

Des levers matinaux pour me rendre aux séances de radiothérapie.

Lever à 6 h 30 - VSL à 7 h - séance à 7 h 15, 7 h 30.

Redouter la route, les virages, les embouteillages à cause des nausées qui ne me quittent pas. Se demander si je vais y arriver, si je vais réussir à tenir debout, à ne pas vomir. M obliger à discuter avec l'ambulancier, parce que, malgré tout, j'ai envie de donner l'image d'être "pas trop mal"...et puis, l'ambulancier est la seule personne "normale" que je vois de la journée...On discute de la pluie et du beau temps, de la famille ; on réagit aux infos que distille la radio...on parle très peu de la maladie...

Arrivée à la clinique, encore déserte. Le personnel, les médecins, les malades ne sont pas encore arrivés. Même les couloirs sont encore dans le noir. Le silence est total. Seule au bout du couloir, la lumière de la salle d'attente des rayons.

Je suis la plupart du temps la première à passer. Ou la deuxième.

J'ai demandé cet horaire matinal. Pour ne voir personne. Pour ne pas me confronter aux autres malades. Pour ne pas me voir en eux, dans leur physique délabré, dans leurs yeux délavés, dans leurs conversations qui racontent leur maladie, leur traitement, leurs angoisses et qui se terminent toujours, irrévocablement par "Et vous ????...".

Une seule fois, j'ai échangé, avec une mamie, sans pouvoir faire autrement. Et elle m'a lancé : " Vous êtes jeune !..."

Comme si je n'allais pas vieillir...

commentaires

MARRE...

Publié le 18 Janvier 2016 par Sophie dans cancer - témoignage

MARRE...

Marre de ces témoignages dans les médias, de ces cancéreux en pleine forme, dynamiques, hyperactifs, beaux....

Marre de ces phrases :

- "Faut garder le moral. C'est le plus important."

- "Faut manger, pour prendre des forces"

-"Je connais un super toubib, tu devrais y aller. C'est pas la médecine traditionnelle, c'est pas remboursé, mais bon..."

-" Tu devrais prendre des vitamines, des oligo éléments..."

-"Il faut prendre soin de toi..."

-"C'est important de rester féminine, de rester femme..."

-" Aller voir un psy, ca te ferait du bien..."

-" Et avec ton mari, tes enfants, ca se passe comment ?...."

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>