Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Virée oncologique

"C'est un cancer." Tout commence par cette petite phrase.

GRANDIR...

Publié le 25 Juin 2017 par Sophie dans cancer - témoignage

Mon ado de 17 ans me dit souffrir de mon absence. Depuis deux ans, je m occupe beaucoup moins de lui, surtout au niveau scolaire : "depuis deux ans, on ne fait rien ensemble.."

C'est vrai, que "avant", nous étions sans cesse en train de bouger, visitant, explorant la vie et le monde...

Je lui parle de ma maladie, de ma fatigue..."Oui,  mais maintenant, c'est fini. t as plus le cancer" me rétorque t il ! mon fils a toujours refusé,  nié ma maladie. Sa défense à lui.

Je lui réponds que oui, ça va beaucoup mieux, mais que je reste encore fatiguée,  que cela prend du temps...

Et je lui dis ce que je ne pensais pas lui dire un jour: "tu sais, mon fils, il faut que tu commences à t assumer, à apprendre à vivre sans moi. je ne suis pas immortelle, je ne serai pas toujours là . .."

commentaires

Voyage...

Publié le 14 Juin 2017 par Sophie dans cancer - témoignage

Voyage...

Pendant trois semaines, je suis partie en voyage, pour décompresser, prendre du recul, faire le vide....j'ai fait un treck, facile,dans le desert. Mon corps a suivi. Ma tête s'est vidée.

Un voyage initiatique en quelque sorte, comme pour terminer un cycle, celui de la maladie et en recommencer un autre.Même si je sais pertinemment que tout cela relève du symbole et que la maladie est toujours présente...même si je fais tout pour m en éloigner..

Je vais mieux, je me porte mieux...il est vrai que je me repose beaucoup. J'ai appris à vivre au ralenti, dosant mes efforts, ma fatigue.

Le mental, c'est autre chose....j'ai l'impression que désormais, c'est cela qu'il faut gérer. A présent que le corps va mieux, il faut gérer le mental....les interrogations métaphysiques, les angoisses sur l'avenir....et plein d'images qui me reviennent sur la période de soins, les personnes croisées dans les couloirs des hopitaux, les odeurs....toutes ces choses que j'avais enfouies tout au fond de moi dans l'attente de la reconstruction...

Bizarre tout de même cette sensation d'etre scindée en deux...

commentaires