Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Virée oncologique

"C'est un cancer." Tout commence par cette petite phrase.

RELATIVITE

Publié le 16 Avril 2016 par Sophie in cancer - témoignage

RELATIVITE

Je me souviens que bizarrement, quand j'ai cru que je n'avais plus que trois mois à vivre, j'ai eu l'impression que trois mois, c'était long, assez long pour faire ce qu'il me restait à faire.

Je me suis dit que trois mois, c'était largement suffisant pour organiser mon départ, dire au-revoir à tout ceux que j'aimais, mettre la paperasserie en ordre, préparer, prévoir l'avenir de mes enfants, leur assurer une sécurité qui leur permettrait de grandir sans moi.

Trois mois pour tout organiser. Organiser. C'est vraiment le mot qui me correspond le plus. A chaque fois que j'ai un coup dur, c'est lui qui revient. M'organiser pour mes enfants.

Je suis même allée jusqu'à me dire qu'en fait, j'avais de la chance de savoir que j'allais mourir et que je pouvais donc organiser mon départ, dire ce que je n'avais pas assez dit, - comme le si banal mais si nécessaire "Je vous aime", faire ce que je n'avais pas eu le temps de faire...

Mourir d'un seul coup, par surprise, n'est pas à mon goût. C'est choquant pour les proches et vicieux pour le futur défunt qui ne vit pas sa mort.

Aujourd'hui, j'ai largement dépassé ces trois mois, et, j'ai retrouvé une approche normale de la temporalité. Les journées me semblent longues ou courtes, ou vides ou bien remplies...Je suis revenue à la vraie vie.

Et je me rends compte que malgré cette expérience ultime, j'arrive même à oublier que la mort est la suite logique de la vie. Je recommence à vivre comme si j'étais...immortelle. Bref, je suis en vie....et j'ai dit ce que je souhaitais dire et fait ce que je souhaitais faire...

Commenter cet article